DĂ©odorant pommade DIY, extra sain, super rapide, super facile ! 😌✹

Alors lĂ  mes ptit·e·s potes, le dĂ©o et moi, c’est une longue histoire. Pour faire simple, dites-vous bien que quand on est gros, mĂȘme si/quand c’est pas vrai, on a tellement l’habitude d’entendre qu’on pue, qu’on finit par croire, en mode borderline parano, qu’on sent H24 le camion poubelle, mĂȘme aprĂšs la douche. J’ai donc, depuis que je suis en Ăąge de voler son dĂ©o Ă  ma mĂšre dans la salle de bain commune de ma jeune adolescence, toujours badigeonnĂ© mes aisselles de sels d’aluminium et autres substances nĂ©fastes en quantitĂ© quasiment vomitive, et, c’est avĂ©rĂ© maintenant aprĂšs moults Ă©tudes de santĂ© sur le sujet, carrĂ©ment dangereuse 😰

Mais il m’aura fallut plus de 15 ans avant de vraiment passer Ă  un simple dĂ©o spray Cadum, le plus sain que j’ai pu trouver sur le marchĂ© Ă  l’Ă©poque, et non plus m’Ă©taler quotidienne plusieurs fois par jour un coup de stick pour homme (et avec alcool, car plus « efficace ») toujours accompagnĂ© d’un coup de spray par dessus. En y repensant, sĂ©rieux, ça me donne des sueurs froides. Vraiment. Parce que coucou l’aggravation double du risque de cancer du sein, mon dieu ! đŸ˜±

Heureusement, aujourd’hui, dans ma quĂȘte d’une vie plus naturelle et surtout zĂ©ro dĂ©chet, zĂ©ro plastique et donc, si possible, zĂ©ro produit chimiques inhumains, il s’est passĂ© deux choses ESSENTIELLES :
UN / j’ai arrĂȘtĂ© de me raser les aisselles. Et devinez quoi ? Ça a naturellement petit Ă  petit rĂ©gulĂ© ma transpiration ! WAHOUUU đŸ’„đŸ˜łđŸ€— J’ai commencĂ© Ă  transpirer moins, et moins fort. Surprise ! J’ai trouvĂ© ça ouf d’abord puis j’ai piquĂ© une colĂšre intĂ©rieure contre moi meme d’avoir attendu si longtemps. Mais coucou la double pression ET capitaliste « Faut acheter sinon t’es rien ! » (non) ET patriarcale « Mais les femmes ça a pas de poil OK ? » (si).
DEUX / j’ai commencĂ© Ă  faire mon dĂ©o moi-mĂȘme, avec des vrais ingrĂ©dients de qualitĂ© qui allaient nourrir ma peau au lieu de l’agresser, en plus de la dĂ©sodoriser sans la brusquer ni l’irriter. Une RÉVOLUTION, surtout que les poils retiennent bien le produit et que la protection dure alors vraiment longtemps (Oui, merci de comprendre le message subliminal pas-du-tout-dissimulĂ© que LES POILS = TES AMIS đŸ’ȘđŸ»). Mais surtout, exit les spray qui piquent sous les bras, les roll-on trop liquides et les sticks dĂ©sagrĂ©ables Ă  Ă©taler – j’ai enfin la texture et consistance de pommade douce dont j’avais toujours rĂȘvĂ© 😍✹

Voici donc ce qu’il vous faut pour rĂ©aliser chez vous ce dĂ©odorant magique, que je me mets mĂȘme dĂ©sormais avant d’aller au lit tellement j’en aime l’odeur et la sensation 😊 :

  • 1 pot en verre, dĂ©sinfectĂ© Ă  l’alcool Ă  90° (ou plein de mini pots, Ă©videmment dĂ©sinfectĂ©s Ă©galement)
  • 30gr d’huile de coco
  • 10gr de beurre de karitĂ©
  • 3/4gr de cire d’abeille
  • 25gr de bicarbonate extra-fin (ex. Marque Starwax chez Monsieur Bricolage)
  • 25gr de maĂŻzena (oui oui, la meme que pour les gĂąteaux)
  • 10 gouttes d’huile essentielle de lavande

Avant de vous expliquer la marche Ă  suivre, un petit point sur les ingrĂ©dients et ce qu’ils font lĂ  :
– L’huile et le beurre, certes nourrissent la peau, mais surtout servent de liant pour les ingrĂ©dients dĂ©sodorisants en poudre. La cire, elle, durcit lĂšgerement le mĂ©lange, lui offrant cette consistance de pommade.
A savoir : il n’est pas exclu d’utiliser un autre beurre, par exemple de cacao, et/ou une autre huile, par exemple d’argan ou d’amande douce, mais il faudra sĂ»rement alors ajuster la dose de cire pour ne pas se retrouver avec un dĂ©o trop liquide et du coup trop huileux.
– Le bicarbonate, lui, est un dĂ©sodorisant naturel, ancestral mĂȘme ! SaupoudrĂ© pur, il est par exemple redoutable contre les chaussures qui puent ! Souvenez-vous en 😉
– La maĂŻzena, comme la fĂ©cule de pomme de terre (qui peut remplacer la maĂŻzena, d’ailleurs, tout comme l’arrow-root mais c’est plus difficile Ă  trouver), est un assechant naturel qui va aider Ă  rĂ©guler la transpiration et absorber l’humiditĂ©.
– Ensemble, ces deux lĂ  agissent aussi comme un fongicide, et s’attaquent activement aux bactĂ©ries responsables des odeurs. Mais bon, on ajoute quand mĂȘme quelques gouttes d’huile essentielle, parce qu’on aime quand ça sent mega bon ! Lavande, palmarosa, citronnelle… Le choix est vaste. Il faut juste s’assurer que l’HE choisie est bien proprice au contact direct avec la peau – toutes ne le sont pas forcĂ©ment !

Allez, aprĂšs cet instant WikiBidouille, voici la marche Ă  suivre

  1. Tamiser la maĂŻzena et le bicarbonate ensemble. RĂ©server.
  2. Au bain-marie, faire tout doucement fondre la cire, l’huile et le beurre. ATTENTION : Le mĂ©lange ne doit JAMAIS fumer !
  3. Ajouter petit Ă  petit les poudres aux huiles en fouettant sans discontinuer pour Ă©viter les grumeaux.
  4. Ajouter l’huile essentielle.
  5. Verser dans le ou les pots et laisser figer au frais.

ET. C’EST. TOUT !!
ET C’EST MEGA EFFICACE đŸ’„
ET C’EST SAIN 😌
ET ZERO DECHETS ET ZERO PLASTIQUES đŸ’ȘđŸ»đŸŒż (si vous faites bien vos courses 😉)
Franchement, essayez-le. C’est l’adopter DIRECT. Et puis y’a toujours une fiertĂ© Ă  utiliser quelque chose qu’on a fait soi-mĂȘme ! Et un plaisir Ă  s’occuper de son bien etre. Et de celui des autres ! Offrez le ! Cutomisez-en les bienfaits et les senteurs, et partagez-le avec amour 😚


[ Cet article est Ă©galement disponible sur LesBidouilleuses.net ]

Auteur de l’article : Mathilde

Mathilde est une artiste & penseuse engagée et enragée. Féministe, activiste, militante, elle met son métier d'autrice·compositrice·interprÚte, de musicienne et de chanteuse au service des causes qu'elle souhaite défendre. Pédagogue de la voix parlée et chantée mais aussi psychopédagogue du corps instrument, Mathilde développe sa méthode et enseigne aux étudiant·e des Ateliers Holistiques De La Voix. Mathilde est également écrivaine, essayiste, dramaturge & comédienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *